HairBack Clinic

Santé, Alopécie

Alopécie chez les jeunes, quelles sont les solutions ?

Lea Prague on août 5, 2022 0 Comments • Tags: #alopcie #chutedescheveux

alopécie chez les jeunes

L’alopécie chez les jeunes est un phénomème auquel on ne pense pas forcement. Toutefois c’est une pathologie qui existe bel et bien et qui peut considérablement affecter les jeunes gens. 

La chute des cheveux est souvent associée à l’âge et à la vieillesse. Mais pourtant, il arrive dans certains cas que l’alopécie apparaissent plus tôt que prévu, à un âge où l’on ne s’y attend pas.  

Alors, y-a-t-il une solution contre l’alopécie chez les jeunes ?

Ce phénomène est bien plus fréquent que l’on ne pense, et plusieurs facteurs font que l’alopécie peut aussi toucher les jeunes de moins de 30 ans. 

La perte de densité et la chute des cheveux peuvent se manifester dès la jeunesse. 

Mais bien heureusement, des solutions existent pour parer à ce problème, et c’est ce que nous allons développer dans cet article. 

Pourquoi et comment se développe l’alopécie chez les jeunes ?

La chute précoce des cheveux est directement liée à la DHT, l’hormone dihydrotestostérone. 

Cette hormone présente chez l’homme tout comme chez la femme, est un dérivé de l’hormone mâle testostérone.

Cette hormone, qui possède la plus forte activité androgénique, est exclusivement produite par conversion de la testostérone sous l’action de la 5-alpha réductase. Une fois transformée en DHT, elle attaque progressivement les follicules pileux, engendrant une réduction de densité des cheveux et terminant sur la chute des cheveux. 

Ce phénomène est une maladie génétique. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la dihydrotestostérone, et c’est pourquoi ces personnes là sont touchées par l’alopécie. La chute des cheveux va alors se manifester progressivement de la zone frontale au vertex. 

Vous l’aurez compris, l’hypersensibilité à la DHT est une pathologie d’origine héréditaire, mais d’autres facteurs peuvent aussi intervenir, à savoir :  le stress, le tabagisme, les sports intensifs ou encore la prise de stéroïdes anabolisants.

Comment identifier l’alopécie précoce ?

Plusieurs signes peuvent aider à identifier l’arrivée de l’alopécie. Effectuer un diagnostic préalable peut grandement aider à comprendre l’origine et y trouver les solutions adaptées. N’hésitez donc pas à nous faire parvenir votre demande de diagnostic gratuit, si vous vous trouvez dans un ou plusieurs des cas suivants :

Les premiers signes de l’alopécie chez les jeunes : 

  • Au réveil, vous remarquez de plus en plus de cheveux sur votre oreiller – Il est tout à fait normal de perdre quelques cheveux durant la nuit – toutefois, si vous remarquez une augmentation du nombre de cheveux perdus, il sera alors important de consulter. 
  • Votre cuir chevelu devient de plus en plus sensible   en cas de démangeaison ou de douleurs du cuir chevelu, ceci peut provenir d’une maladie cutanée telle que la dermatite ou la présence de champignons. Ces maladies pouvant accélérer le processus de chute des cheveux, il est alors urgent de trouver et de traiter le problème.  
  • Vos cheveux tombent facilement – si lors de gestes simples comme au moment du lavage des cheveux ou du coiffage, vous remarquez une perte importante des cheveux, cela signifie que vos cheveux commencent à perdre en resistance. Alors n’attendez pas avant de consulter un spécialiste qui vous donnera tous les conseils nécessaires. 
  • Votre cuir chevelu devient gras et vous constatez l’apparition de pellicules – quelques pellicules peuvent parfois survenir, mais si le phénomène s’amplifie et que le cuir chevelu graisse facilement, ceci peut alors causer la perte des cheveux. Il est donc temps d’agir …
  • Vous constatez une diminution du volume – en cas de perte de densité des cheveux, c’est le signe d’un début d’alopécie. Mais pas de panique, pris à temps, ce problème peut être résolu grace à des traitements capillaires spécifiques ou une greffe de cheveux. 

L’alopécie chez les jeunes peut-elle être traitée ?

L’alopécie chez les jeunes peut entrainer un fort complexe. Les spécialistes capillaires le savent bien et c’est pourquoi ils y portent beaucoup d’importance. Alors non, un jeune touché par l’alopécie ne devra pas se résigner à se raser la tête et opter pour le « look boule à zéro » toute sa vie. 

Alors qu’il existe plusieurs types d’alopécies comme l’alopécie transitoire, qui se résolve d’elle même grace à certains changements dans l’hygiène de vie, l’alopécie héréditaire elle, est irréversible. Mais grâce aux avancées des recherches scientifiques, il existe aujourd’hui des traitements capables de faire pencher la balance et de venir en aide aux jeunes atteint d’alopécie.  

Généralement, le problème est traité à l’aide de traitements médicamenteux, prévenant la chute et stimulant la croissance des cheveux. Ces traitements pour beaucoup ont fait leurs preuves mais il existe quelques inconvénients : ils doivent être pris en continu, afin que le problème ne refasse pas surface à l’arrêt du traitement, et certains traitements peuvent avoir sur certaines personnes des effets secondaires indésirables. Il est donc important de bien se renseigner afin de choisir le traitement le plus adapté. 

La solution la plus permanente, reste bien sur la greffe de cheveux qui consiste à extraire des follicules pileux d’une zone donneuse (zone où les cheveux ou les poils ne sont généralement pas touchés par l’alopécie) et à les réimplanter dans les zones dégarnies ou chauves. La greffe capillaire est adaptée aux alopécies avancées et stables. Une personne d’un trop jeune âge n’est donc pas forcement candidat à la greffe de cheveux, et devra donc attendre que son alopécie soit stabilisée avant d’avoir recours à cette intervention chirurgicale. 

Aussi, si vous ne souhaitez pas prendre de médicaments et n’en n’êtes pas au stade de l’opération de greffe capillaire, certaines astuces peuvent être utilisées pour limiter la chute des cheveux et les renforcer.

Astuces pour prévenir l’alopécie chez les jeunes : 

  • Protégez vos cheveux et votre cuir chevelu : attention aux rayons UV qui peuvent abimer vos cheveux, en été pensez à vous protéger la tête avec un chapeau ou une casquette. Evitez le sèche-cheveux à trop haute température, ainsi que les produits coiffants qui peuvent être corrosifs. Après une baignade en piscine ou la mer, rincez toujours vos cheveux à l’eau claire.
  • Optez pour une bonne routine capillaire : utilisez un shampoing adapté à votre type de cheveux et masser délicatement votre cuir chevelu lors du lavage. Appliquez régulièrement des masques ou des huiles afin de protéger et réparer la fibre capillaire. Evitez les produits chimiques et préférez les produits naturels.
  • Coiffez les délicatement : lors du séchage des cheveux, frottez les délicatement dans une serviette et laissez les sécher à l’air libre ou bien au sèche-cheveux à température basse. Choisissez une brosse ou un peigne à poils doux afin de ne pas abimer le cheveu lors du brossage. 

Si malgré ces gestes vous remarquez que vous perdez toujours beaucoup de cheveux ou avez des zones du cuir chevelu qui se dégarnissent, il est alors envisageable de consulter un spécialiste capillaire. Plus tôt le problème sera pris en compte, plus simple il sera de la traiter.

(Visited 3 times, 1 visits today)
¡Haz clic para puntuar esta entrada!
(Votos: 0 Promedio: 0)

Laisser commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.