HairBack Clinic

Greffe de cheveux

Risque de rejet d’une greffe capillaire

Mutzii on novembre 22, 2022 0 Comments

Risque de rejet d’une greffe capillaire

Une mauvaise extraction des greffons peut entraîner un risque de rejet d’une greffe capillaire par la suite. Voici comment vous pouvez l’éviter.

Lorsqu’une personne commence à effectuer ses recherches pour effectuer une greffe de cheveux, il est courant que de nombreux doutes surgissent. L’une des peurs les plus fréquentes et le rejet de la greffe par le corps humain. Bien qu’il s’agisse d’un risque extrêmement faible, il est tout à fait normal que le patient soit sujet à cette peur.

Bien que cette situation soit quasiment impossible, il est également très important que certaines indications soient scrupuleusement suivies par le patient pour éviter les risques éventuels.

Nous verrons dans cet article, quels sont les risques de rejet de greffe de cheveux par l’organisme et comment les éviter.

Une greffe de cheveux consiste essentiellement à extraire des cheveux de la zone donneuse d’un patient. Puis greffez-les sur les zones d’alopécie pour les repeupler. C’est pour cette raison même qu’un rejet est presque impossible. En effet, dans une autogreffe (c’est-à-dire une greffe d’un sujet au même sujet) il est extrêmement rare que l’organisme n’accepte pas la greffe.

Nous vous invitons à lire notre article si vous souhaitez en savoir plus sur la greffe de cheveux, son fonctionnement et comment éviter un éventuel rejet.

Vous pourriez également être intéressé par : La greffe de cheveux affecte-t-elle la vie sexuelle.

Y a-t-il vraiment un risque de rejet d’une greffe de capillaire ?

Lors du processus de greffe de cheveux, les follicules pileux du patient sont prélevés de la zone occipitale puis transplantés dans la zone dite « receveuse ». Ce processus scientifique est appelé autogreffe. Dans ce cas, le receveur et le donneur sont la même personne. Or il est considéré dans le monde scientifique que dans ce type de situation il est impossible à 99% que la greffe soit rejetée.

Pourquoi les cheveux sont-ils extraits de la zone donneuse ?

Celles-ci sont situées dans des parties spécifiques de la tête où les follicules pileux ne sont pas sensibles à la testostérone (ou DHT) et donc non sujets à l’alopécie. Par conséquent, ces cheveux sont parfaits pour la transplantation car ils ne peuvent pas mourir et provoquer la calvitie.

Par conséquent, les cheveux prélevés lors de la greffe de cheveux sont extraits d’une fenêtre d’extraction très spécifique. De telle manière que seuls les follicules résistants adaptés à la transplantation sont sélectionnés. En général, l’alopécie androgénétique se produit dans les zones frontales ou supérieures de notre tête. C’est pourquoi il provoque de larges entrées ou dépeuple la couronne et finit par dépeupler toutes les parties antérieures de notre tête.

Pour pallier ce problème et retrouver un meilleur aspect esthétique, les greffons seront implantés dans les zones abîmées par la calvitie et repousseront ensuite suite à leur implantation naturelle.

Là encore, si le greffon provient du même organisme, le pourcentage de possibilité de son rejet est quasi nul. En effet, les greffons, étant replantés dans leur milieu naturel, sont immédiatement acceptés dans la zone d’accueil.

Si les cheveux proviennent d’une autre personne, y a-t-il un risque de rejet d’une greffe de capillaire ?

En aucun cas une greffe de cheveux ne doit être réalisée si les follicules implantés proviennent d’un tiers. En plus d’être un échec, la greffe peut entraîner des problèmes graves, voire dangereux. C’est pourquoi il est extrêmement important que lors d’une greffe de cheveux, les cheveux implantés appartiennent à la même personne.

En greffant des cheveux sur un cuir chevelu étranger, les risques de rejet sont extrêmement élevés et les conséquences peuvent être désastreuses. Un follicule d’un corps étranger ne pourra pas survivre dans un corps étranger. Et en plus, si les follicules ne sont à aucun moment rejetés, le résultat risque d’être très mauvais. En effet, le cheveu n’aura pas le même code génétique, donc il n’aura pas les mêmes caractéristiques que le cheveu natif.

C’est pour cette raison qu’une clinique de greffe de cheveux sérieuse et professionnelle refusera catégoriquement de réaliser une telle opération. En effet, il est impossible de garantir le succès de la greffe et, de plus, le patient pourrait être exposé à de graves problèmes de santé. Par conséquent, ce processus doit être absolument évité.

Il en va de même pour les personnes de la même famille. De nombreux patients imaginent qu’il est possible de greffer des cheveux prélevés sur le cuir chevelu de leur frère ou proche parent. La réponse est également négative. En effet, il est possible dans d’autres procédés de transplantation de transférer certains organes d’un corps à un autre selon des degrés de compatibilité. Malheureusement concernant nos follicules pileux, ce procédé n’est pas appliqué et est même dangereux à réaliser.

En résumé, il est fortement déconseillé voire totalement interdit de réaliser une greffe de cheveux en utilisant des cheveux provenant d’un corps étranger. Une opération de greffe de cheveux est une chirurgie esthétique et son succès ne doit en aucun cas être compromis. De plus, pour tout professionnel de santé, l’intégrité physique des patients doit être protégée, il serait donc totalement irresponsable de suggérer une telle méthode à une personne qui souhaite se faire opérer.

Le résultat ne serait pas bon et la santé du patient pourrait être compromise.

Techniques de greffe de cheveux qui ne feront pas l’objet de rejet

Si une greffe de cheveux est réalisée correctement par un chirurgien expérimenté et que tous les paramètres ont été évalués, cela ne peut pas être un échec. L’autogreffe de cheveux est une technique utilisée depuis de nombreuses années et certaines techniques sont aujourd’hui considérées comme infaillibles.

Technique DHI

C’est l’une des techniques les moins invasives. Celle-ci a la particularité d’être réalisée à l’aide d’un « Pen Implanter ». Ceux-ci ont la forme d’un stylet et permettent d’implanter les follicules directement dans le cuir chevelu sans avoir besoin d’une incision préalable. C’est une technique très convoitée car extrêmement précise et qui permet de redensifier les zones.

Technique FUE

La technique FUE suit la même méthode d’extraction que la méthode DHI, c’est-à-dire que les follicules sont extraits un par un sans laisser de marques ni de cicatrices dans la zone donneuse. Des micro-incisions sont ensuite pratiquées au niveau de la zone receveuse avec une petite lame en saphir qui permet d’insérer les follicules sans laisser de cicatrice ni de marque indéfinie. C’est une technique redoutable pour réaliser une belle ligne frontale.

Evolution d’une greffe de cheveux sans rejet

S’il est vrai de dire qu’une greffe de cheveux est presque sans risque, cela ne dispense pas le patient de suivre certaines mesures postopératoires importantes. Le médecin ou la clinique doit vous fournir une liste d’instructions à suivre pendant votre période postopératoire pour assurer un bon résultat.

  • Un ou deux mois après la greffe, il est fréquent que les patients souffrent de ce qu’on appelle communément “shock loss”, c’est un phénomène tout à fait normal dérivé du cycle pilaire. Les greffons implantés tombent avant la repousse, mais ce n’est pas un rejet de greffon.
  • A partir du troisième mois, le cheveu implanté entamera sa véritable phase de repousse. Le patient doit suivre le traitement médicamenteux préconisé par le chirurgien et attendre patiemment.
  • Au cours des 6 mois après la greffe il est normal que vos nouveaux follicules soient plus fins que les autres, ceux qui ont commencé une nouvelle croissance devraient se renforcer avec le temps. Vous devez être patient et prendre bien soin de vos futurs cheveux.
  • Une fois les 12 mois écoulés, le patient peut enfin apprécier les résultats définitifs. Si la greffe a été réalisée correctement et que les consignes post-opératoires ont été scrupuleusement suivies, un résultat esthétique et totalement naturel devrait apparaître. Évidemment, il est recommandé de bien prendre soin de sa nouvelle chevelure et de ne pas hésiter à consulter régulièrement un dermatologue.

Vous avez des questions sur notre greffe de cheveux en Turquie ?

Recevez votre diagnostic en ligne gratuit en 24 heures.

    (Visited 6 times, 1 visits today)

    Laisser commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *