HairBack Clinic

Traitements contre la perte de cheveux

Le Baricitinib, un médicament contre l’alopécie autorisé aux Etats-Unis

AdminHBC on juin 15, 2022 0 Comments • Tags: #alopcie #baricitinib

Le Baricitinib - Traitement de la perte de cheveux - Greffe de cheveux en Turquie

Le 13 Juin 2022, la FDA (l’Agence Américaine des médicaments) a autorisé un médicament contre l’alopécie. Le médicament Baricitinib.

Qu’est-ce que l’alopécie ?

Il faut bien comprendre que l’alopécie est une maladie qui touche beaucoup d’hommes mais aussi des femmes. Celle se caractérise par une perte des cheveux ou des poils du corps.

L’alopécie se distingue en 2 grandes catégories : l’alopécie cicatricielle, ou l’alopécie non-cicatricielle.

En cas d’alopécie cicatricielle, les follicules pileux sont entièrement déduits. Ils empêchent ainsi la production de nouveaux cheveux. Tandis qu’en cas d’alopécie non-cicatricielle, les follicules fonctionnent toujours et les cheveux peuvent donc repousser.

La forme la plus commune de l’alopécie est l’alopécie androgénétique (héréditaire), où le corps produit une quantité trop importante d’hormones autour des follicules pileux, faisant ainsi tomber les cheveux.

Et même si généralement les hommes sont les plus touchés par cette maladie, certaines femmes en subissent aussi les conséquences, notamment lors d’une grossesse ou au moment de la ménopause.

L’effluvium télogène est une forme différente d’alopécie, dite diffuse, et survient généralement à la suite de prise de médicament, de stress, de régime alimentaire … la perte des cheveux est souvent passagère et se résolu avec le temps.

La pelade, ou l’alopécie areata, quant à elle peut être temporaire ou définitive et provient généralement de troubles immunitaires ou est liée à des maladies auto-immunes.

Le Baricitinib, pour soigner l’alopécie

Baricitinib Alopecie Nouveau médicament

Le 13 Juin 2022, l’Agence Américaine des médicaments (FDA) a autorisé un médicament contre l’alopécie.

Le baricitinib, devient donc le premier comprimé en prise orale permettant de lutter contre l’alopécie areata.

Un total de 1200 personnes atteintes de forme grave d’alopécie, ont participé à deux essais cliniques proposés par la FDA :

Ainsi, pour chaque essai, les participants ont été répartis en 3 groupes : un tiers a reçu un placebo, un tiers a reçu une dose quotidienne de 2 mg et un tiers a reçu une dose quotidienne de 4 mg. Après 36 semaines, près de 40% des patients ayant reçu la plus forte dose avaient vu leurs cheveux repousser à 80%, contre environ 23% des personnes n’ayant reçu qu’une faible dose et 5% des personnes sous placebo. Environ 45% des personnes ayant reçu 4 mg ont aussi vu leurs cils et sourcils repousser de façon significative.

Effet secondaires

A noter toutefois que le médicament peut avoir des effets secondaires. Par exemple, les plus fréquents étant des infections des voies respiratoires supérieures. Mais aussi des maux de tête, de l’acné, un cholestérol élevé. Parfois on peut noter une hausse de la présence de l’enzyme appelée créatine kinase.

Il faut savoir que ce médicament est fabriqué par l’entreprise pharmaceutique américaine Eli Lilly. De plus il est commercialisé sous le nom de : Olumiant. Sans compter que le baricitinib avait déjà été autorisé et utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Récemment son autorisation a été étendue aux patients atteints d’une forme grave de Covid-19.

Suite à cette autorisation de la FDA, Nicole Friedland, la présidente et directrice générale de la National alopecia areata foundation (NAAF) a indiqué :

« Cette approbation marque une étape importante avec le tout premier traitement systémique approuvé par la FDA pour les patients atteints d’alopécie,. Ils sont confrontés à des défis importants chaque jour, notamment une connaissance limitée de la maladie. Un manque d’options de traitement et la stigmatisation sociale » .

Le baricitinib en France et en Europe.

En Europe, le baricitinib est autorisé depuis 2020. On l’utilise traitement de la dermatite atopique modérée à sévère chez l’adulte quand les traitements par crèmes sont inefficaces.

Et pour conclure, en France, il est réservé depuis 2021 aux patients qui ne sont pas améliorés avec la ciclosporine. Ou bien qui ne peuvent pas prendre de ciclosporine en raison d’une contre-indication ou d’une mauvaise tolérance. A savoir que ce même traitement est aussi autorisé pour les patients atteints d’une polyarthrite rhumatoïde.

(Visited 117 times, 1 visits today)

Laisser commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.